La Sécurité depuis 2017

Ce quinquennat est celui de moyens historiques dédiés à la sécurité et à la justice, c’est la promesse tenue de remettre du bleu dans la rue et de défendre un État qui assure la première de nos libertés.

« La première mission de l’État, c’est bien de protéger nos concitoyens et d’assurer la sécurité du territoire. »
Emmanuel Macron, discours du 18 octobre 2017
1. CONTRE LE TERRORISME : 36 ATTENTATS DÉJOUÉS, DES MOYENS RENFORCÉS

✔  À la fin du quinquennat, 1 900 agents supplémentaires auront rejoint le renseignement dont les moyens en investissement et en fonctionnement ont doublé depuis 2015.

✔  Pour lutter contre l’islamisme radical, nous agissons à la racine : facilitation de fermetures de culte où l’on prêche la haine, surveillance accrue des financements étrangers des lieux de culte et des associations.

✔  Nous sanctionnons dûment ceux qui menacent la France grâce à la création d’un parquet national antiterroriste placé auprès du Tribunal de Grande Instance de Paris.

2. SOUTENIR NOS FORCES DE L’ORDRE, AU SERVICE DE TOUS

✔   Les demandes des Français ont été entendues : plus de bleu sur le terrain avec 10 000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires, une formation améliorée car notre sécurité ne doit plus souffrir d’économies de personnel.

✔  La police de sécurité du quotidien, c’est moins de tâches administratives et de meilleurs équipements, et plus de 2,7 milliards d’euros d’augmentation du budget du ministère de l’Intérieur.

3. LUTTER CONTRE L’INSÉCURITÉ AU QUOTIDIEN

✔   Contre les violences conjugales, de nouveaux moyens ont été déployés pour faciliter les interventions immédiates des services de police comme les téléphones grave danger et les bracelets anti-rapprochement.

✔   Contre les incivilités du quotidien, les amendes ont augmenté et leur règlement est exigible immédiatement. Pour la première fois, le harcèlement de rue est également sanctionné.

✔   Contre le trafic de drogue, en moyenne, un point de deal est démantelé chaque jour.

✔   Contre la délinquance des mineurs, une justice des mineurs enfin accélérée, plus efficace : en matière pénale, une condamnation moyenne prendra entre 10 jours et 3 mois contre 18 mois auparavant.

✔   Contre les zones de non-droit, 62 quartiers de reconquête républicaine ont été définis et permettent une présence renforcée des forces de l’ordre.

4. MIEUX ARMER LA JUSTICE, AU PLUS PRÈS DES CITOYENS

✔ Un plan de 15 000 nouvelles places de prison est en cours de construction pour que privation de liberté ne rime pas avec privation de dignité et pour permettre l’application réelle des peines.

Pour qu’internet et les réseaux sociaux ne deviennent pas une zone de non-droit où l’on peut impunément appeler à la mort, au viol et à la haine, nous avons créé un parquet dédié à la haine en ligne.

✔ 2 100 emplois créés pour améliorer le fonctionnement des tribunaux et réduire les délais. La justice de proximité civile et pénale en actes.

1. CONTRE LE TERRORISME : 36 ATTENTATS DÉJOUÉS, DES MOYENS RENFORCÉS

✔  À la fin du quinquennat, 1 900 agents supplémentaires auront rejoint le renseignement dont les moyens en investissement et en fonctionnement ont doublé depuis 2015.

✔  Pour lutter contre l’islamisme radical, nous agissons à la racine : facilitation de fermetures de culte où l’on prêche la haine, surveillance accrue des financements étrangers des lieux de culte et des associations.

✔  Nous sanctionnons dûment ceux qui menacent la France grâce à la création d’un parquet national antiterroriste placé auprès du Tribunal de Grande Instance de Paris.

2. SOUTENIR NOS FORCES DE L’ORDRE, AU SERVICE DE TOUS

✔   Les demandes des Français ont été entendues : plus de bleu sur le terrain avec 10 000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires, une formation améliorée car notre sécurité ne doit plus souffrir d’économies de personnel.

✔  La police de sécurité du quotidien, c’est moins de tâches administratives et de meilleurs équipements, et plus de 2,7 milliards d’euros d’augmentation du budget du ministère de l’Intérieur.

3. LUTTER CONTRE L’INSÉCURITÉ AU QUOTIDIEN

✔   Contre les violences conjugales, de nouveaux moyens ont été déployés pour faciliter les interventions immédiates des services de police comme les téléphones grave danger et les bracelets anti-rapprochement.

✔   Contre les incivilités du quotidien, les amendes ont augmenté et leur règlement est exigible immédiatement. Pour la première fois, le harcèlement de rue est également sanctionné.

✔   Contre le trafic de drogue, en moyenne, un point de deal est démantelé chaque jour.

✔   Contre la délinquance des mineurs, une justice des mineurs enfin accélérée, plus efficace : en matière pénale, une condamnation moyenne prendra entre 10 jours et 3 mois contre 18 mois auparavant.

✔   Contre les zones de non-droit, 62 quartiers de reconquête républicaine ont été définis et permettent une présence renforcée des forces de l’ordre.

4. MIEUX ARMER LA JUSTICE, AU PLUS PRÈS DES CITOYENS

✔ Un plan de 15 000 nouvelles places de prison est en cours de construction pour que privation de liberté ne rime pas avec privation de dignité et pour permettre l’application réelle des peines.

Pour qu’internet et les réseaux sociaux ne deviennent pas une zone de non-droit où l’on peut impunément appeler à la mort, au viol et à la haine, nous avons créé un parquet dédié à la haine en ligne.

✔ 2 100 emplois créés pour améliorer le fonctionnement des tribunaux et réduire les délais. La justice de proximité civile et pénale en actes.

LE SAVIEZ-VOUS ?

9000

C’est le seuil historique de magistrats a été dépassé, une petite révolution pour améliorer le fonctionnement de la justice.

32%

C’est l’augmentation historique du budget de la justice durant le quinquennat.

+1000%

C’est l’augmentation du taux de condamnation pour rodéos depuis 2018.

Découvrez les thématiques