La Santé depuis 2017

La crise sanitaire nous l’a à nouveau prouvé : la santé est un bien commun de première nécessité. Abîmé et malmené par des années d’inaction ou de casse, notre système de santé méritait mieux. Avant, pendant et après la crise, nous avons agi en matière d’égalité d’accès aux soins, de prévention, d’innovation pour mieux nous protéger, tout au long de la vie.

« On a un système qui, au total, est moins efficace qu’il ne devrait l’être : manque d’investissements, trop de divisions, trop de lenteurs et des corporatismes. »
‍Emmanuel Macron, discours du 29 juin 2021
1. LA SANTÉ, PRIORITÉ PENDANT LA CRISE

   Face au virus, nous étions tous fragiles. Pour faire reculer le virus et protéger chacun, nous avons pris en charge : les campagnes de dépistage à hauteur de 5 milliards d’euros, le coût de la vaccination soit 3 milliards d’euros et la moitié des dépenses des collectivités pour l’achat de masques.

   L’engagement de soignants a été sans faille. Une prime allant jusqu’à 1 500€ leur a été versée pour honorer leur action. Grâce au Ségur de la santé, les salaires des professionnels de santé sont tous revalorisés : 7,6 milliards d’euros par an à l’ensemble des métiers non-médicaux ; la possibilité d’atteindre 3 000 euros par mois en fin de carrière pour les infirmières ; la revalorisation de l’indemnité de tous les médecins travaillant à l’hôpital public et de toutes les indemnités de stage pour les étudiants en santé.

2. POUR UN SERVICE VRAIMENT PUBLIC DE LA SANTÉ

✔   Grâce à MaSanté2022, nous avons défendu une santé de qualité abordable pour tous : prise en charge à 100% des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition, complémentaire santé solidaire gratuite ou à moins de 1 euro par jour pour lutter concrètement contre les inégalités de santé.

   Face à la pénurie de médecins dans les zones enclavées ou tendues, nous avons pris les devants : doublement du nombre des maisons de santé, interdiction des fermetures d’hôpitaux sans accord du Maire, levée du numerus clausus afin de former plus de médecins.

3. REDEVENIR UN PAYS D’INNOVATION EN SANTÉ

   Après des années d’abandon de l’hôpital, il était urgent d’investir pour rénover et transformer. C’est chose faite avec un investissement record de 19 milliards d’euros pour les hôpitaux, et 650 millions d’euros aux investissements du quotidien. Notre objectif ? Améliorer rapidement le fonctionnement des services hospitaliers et le service rendu au patient.

✔   La France première nation européenne innovante et souveraine en santé à l’horizon 2030 ? C’est possible avec un plan historique d’investissement de 7 milliards d’euros.

1. LA SANTÉ, PRIORITÉ PENDANT LA CRISE

   Face au virus, nous étions tous fragiles. Pour faire reculer le virus et protéger chacun, nous avons pris en charge : les campagnes de dépistage à hauteur de 5 milliards d’euros, le coût de la vaccination soit 3 milliards d’euros et la moitié des dépenses des collectivités pour l’achat de masques.

   L’engagement de soignants a été sans faille. Une prime allant jusqu’à 1 500€ leur a été versée pour honorer leur action. Grâce au Ségur de la santé, les salaires des professionnels de santé sont tous revalorisés : 7,6 milliards d’euros par an à l’ensemble des métiers non-médicaux ; la possibilité d’atteindre 3 000 euros par mois en fin de carrière pour les infirmières ; la revalorisation de l’indemnité de tous les médecins travaillant à l’hôpital public et de toutes les indemnités de stage pour les étudiants en santé.

2. POUR UN SERVICE VRAIMENT PUBLIC DE LA SANTÉ

✔   Grâce à MaSanté2022, nous avons défendu une santé de qualité abordable pour tous : prise en charge à 100% des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition, complémentaire santé solidaire gratuite ou à moins de 1 euro par jour pour lutter concrètement contre les inégalités de santé.

   Face à la pénurie de médecins dans les zones enclavées ou tendues, nous avons pris les devants : doublement du nombre des maisons de santé, interdiction des fermetures d’hôpitaux sans accord du Maire, levée du numerus clausus afin de former plus de médecins.

3. REDEVENIR UN PAYS D’INNOVATION EN SANTÉ

   Après des années d’abandon de l’hôpital, il était urgent d’investir pour rénover et transformer. C’est chose faite avec un investissement record de 19 milliards d’euros pour les hôpitaux, et 650 millions d’euros aux investissements du quotidien. Notre objectif ? Améliorer rapidement le fonctionnement des services hospitaliers et le service rendu au patient.

✔   La France première nation européenne innovante et souveraine en santé à l’horizon 2030 ? C’est possible avec un plan historique d’investissement de 7 milliards d’euros.

LE SAVIEZ -VOUS ?

15 000

C’est le nombre de soignants recrutés à l’hôpital public.

183€ NET PAR MOIS

C’est la revalorisation des 1,5 million de personnels des hôpitaux et des EHPAD à laquelle s’ajoute jusqu’à 430 euros net dans le cadre de la revalorisation des grilles de rémunération.

118 000

C’est le nombre de participants qui ont pris part aux concertations du Ségur de la santé pour des avancées historiques.

Découvrez les thématiques