L'Économie depuis 2017

Les transformations engagées depuis 2017 ont permis de renforcer notre tissu économique. Alors qu’il avait retrouvé son dynamisme, nous avons dû faire face à la plus grave crise économique depuis la Seconde Guerre Mondiale. Plutôt que de subir, nous avons fait le choix du “quoi qu’il en coûte” et déployé un plan de relance historique pour faire face et préparer la France de 2030.

« Cette reconstruction économique, écologique et solidaire sera la clé de notre indépendance. »
Emmanuel Macron Discours du 14 juin 2020
1. SOUTENIR LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

   26 milliards de baisse de charge fiscale par an pour les entreprises : baisse de l’impôt sur les sociétés de 33,3% à 25% d’ici 2022, réduction des impôts de production de 10 milliards d’euros par an, remplacement du CICE par un allègement renforcé des cotisations sociales patronales, réforme du code du travail pour donner du plus pouvoir à la négociation collective au niveau de l’entreprise et de la branche, plafonnement des indemnités prud’homales afin de rendre les embauches moins aléatoires et de stimuler les embauches.

2. RENFORCER NOTRE SOUVERAINETÉ INDUSTRIELLE ET TECHNOLOGIQUE

   Création d’un fonds pour l’industrie et l’innovation de 10 milliards.

   Renforcement de nos dispositifs de contrôle des investissements étrangers.

   Financement de 1 600 projets industriels grâce au programme Territoires d’Industrie et déploiement de plans d’accélération pour nos industries stratégiques : nanoélectronique, intelligence artificielle, quantique, spatial...

   Soutien à la transition numérique : chèques numériques pour les PME, financement de champions numériques français.

3. PROTÉGER LES EMPLOIS ET LES ENTREPRISES FACE À LA CRISE

   Adoption du “quoi qu’il en coute” pour tenir face à la crise et éviter le chômage de masse : le dispositif de chômage partiel a permis de soutenir 13 millions de travailleurs, le fonds de solidarité a permis d’indemniser 2 millions d’entreprises menacées de faillites, les prêts garantis par l’État ont été octroyés à près de 700 000 entreprises, les exonérations de charges devraient atteindre un total de 10 milliards d’euros.

4. ACCOMPAGNER LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE DES ENTREPRISES
ET RENDRE NOTRE ÉCONOMIE PLUS HUMAINE

✔   30% du plan de relance français consacré à la transition écologique : soutien public à la décarbonation de l’industrie lourde, du secteur aéronautique et du secteur automobile, soutien au développement de l’hydrogène vert et d’une filière européenne de batteries électriques, engagement pour la mise en place d’une taxe carbone aux frontières de l’Europe.

✔   Extension de l’assurance-chômage aux indépendants et aux démissionnaires.

✔   Introduction de la notion d’intérêt social dans le droit français et création du statut de société à mission pour permettre aux entreprises de se fixer des objectifs environnementaux ou sociaux contraignants.

1. SOUTENIR LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

   26 milliards de baisse de charge fiscale par an pour les entreprises : baisse de l’impôt sur les sociétés de 33,3% à 25% d’ici 2022, réduction des impôts de production de 10 milliards d’euros par an, remplacement du CICE par un allègement renforcé des cotisations sociales patronales, réforme du code du travail pour donner du plus pouvoir à la négociation collective au niveau de l’entreprise et de la branche, plafonnement des indemnités prud’homales afin de rendre les embauches moins aléatoires et de stimuler les embauches.

2. RENFORCER NOTRE SOUVERAINETÉ INDUSTRIELLE ET TECHNOLOGIQUE

   Création d’un fonds pour l’industrie et l’innovation de 10 milliards.

   Renforcement de nos dispositifs de contrôle des investissements étrangers.

   Financement de 1 600 projets industriels grâce au programme Territoires d’Industrie et déploiement de plans d’accélération pour nos industries stratégiques : nanoélectronique, intelligence artificielle, quantique, spatial...

   Soutien à la transition numérique : chèques numériques pour les PME, financement de champions numériques français.

3. PROTÉGER LES EMPLOIS ET LES ENTREPRISES FACE À LA CRISE

   Adoption du “quoi qu’il en coute” pour tenir face à la crise et éviter le chômage de masse : le dispositif de chômage partiel a permis de soutenir 13 millions de travailleurs, le fonds de solidarité a permis d’indemniser 2 millions d’entreprises menacées de faillites, les prêts garantis par l’État ont été octroyés à près de 700 000 entreprises, les exonérations de charges devraient atteindre un total de 10 milliards d’euros.

4. ACCOMPAGNER LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE DES ENTREPRISES
ET RENDRE NOTRE ÉCONOMIE PLUS HUMAINE

✔   30% du plan de relance français consacré à la transition écologique : soutien public à la décarbonation de l’industrie lourde, du secteur aéronautique et du secteur automobile, soutien au développement de l’hydrogène vert et d’une filière européenne de batteries électriques, engagement pour la mise en place d’une taxe carbone aux frontières de l’Europe.

✔   Extension de l’assurance-chômage aux indépendants et aux démissionnaires.

✔   Introduction de la notion d’intérêt social dans le droit français et création du statut de société à mission pour permettre aux entreprises de se fixer des objectifs environnementaux ou sociaux contraignants.

LE SAVIEZ -VOUS ?

15 ANS

Pour la première fois depuis 15 ans, la France a recommencé à créer des emplois industriels.

100 MILLIARDS

C’est le montant du plan de relance.

N°1

La France s’est hissée à la 1ère place européenne en termes d’accueil de projets d’investissements étrangers.

CRÉATION 
D'ENTREPRISES

Le nombre de création entreprises augmente chaque année depuis2017 !

Découvrez les thématiques